devereux.jpg

 

George Devereux, Les Rêves dans la tragédie grecque , traduit de l'anglais sous la direction de J. Chemouni, Paris, Les Belles Lettres, coll. Vérité des mythes, 2006, broché, 522 pages, 37,60 €. 

 

La tâche que s'est confié George Devereux (1908-1985), à savoir établir le degré de réalisme et de vraisemblance psychologiques des rêves relatés dans les pièces d'Eschyle, Sophocle et Euripide, peut sembler réductrice, et à bon droit être source d'un malentendu susceptible de détourner le lecteur d'un ouvrage important. On a en effet tôt fait de considérer le psychanalyste s'aventurant dans la sphère de l'helléniste comme un juge qui chercherait à découvrir coûte que coûte les intentions forcément cachées du poète et du tragédien. Devereux repousse d'entrée ce reproche classique en arguant qu'il ne prétend aucunement connaître ces dernières et, surtout, que l'analyse d'un rêve ne le transforme pas en une « véritable personne allongée sur [son] divan ». Le tort serait ainsi de croire que l'auteur émet, à partir de ses remarques et réflexions sur un matériel littéraire, un quelconque jugement d'ordre clinique sur la « pathologie » et la personnalité du poète, ou, pire peut-être, qu’il occulte la grandeur artistique des passages qu'il a choisis. Sa démarche, Devereux la motive par le postulat suivant : si l'art de la grande poésie est « de dévoiler, parfois involontairement, les réactions du poète face à la réalité », alors la critique littéraire se confond avec la critique psychologique.

Mû par une sincère passion pour les tragédies grecques, qu'il a étudiées pendant près de trente ans, l'auteur met son expérience et ses vastes connaissances au service des textes et en démontre sans cesse, en même temps que la richesse, l'extraordinaire acuité psychologique, qui procède selon lui, dans le cas d'Eschyle, par exemple, d'une perfection logique et formelle telle qu'elle porte la marque du génie. Les analyses de Devereux, puisées dans des domaines aussi vastes que l'ethnologie, la linguistique, l'histoire culturelle, la sociologie, ont cette qualité rare de rendre compte, dans un premier temps, de la sophistication interne de textes dont la lecture est à la portée de chacun et dans un second temps, d'illuminer par la clarté du propos et la maîtrise de l'argumentation cette même complexité. 

 La composition du livre aide par ailleurs à ce que tout un chacun puisse s’y plonger, pour peu qu'il fasse preuve d'un minimum d'attention et sans même qu'il soit nécessaire au préalable de connaître profondément les œuvres ni de posséder de vastes notions psychanalytiques. Devereux analyse l'un à la suite de l'autre neuf rêves tirés des pièces des trois tragédiens cités. Le texte du rêve est donné en grec et en traduction, ses passages obscurs ou difficiles clarifiés, puis il est soumis à une approche méthodologique spécifique, qu’il explique et justifie. L’analyse proprement dite prend ainsi plusieurs formes, selon la nature du rêve et les besoins : description du contenu et des discours, commentaire général ou thématique, discussion des points épineux et polémiques, interprétation.

On en ressort, comme de tous les grands commentaires, assurés que le temps ne fait qu'accroître la foi que l'on a portée en ces textes aux ressources inépuisables, pour reprendre la belle formule de l'auteur.

Gaëtan Flacelière

 

Vos libraires vous présentent les ouvrages de la collection Vérité des mythes. Découvrez les titres déjà recensés et l'entretien de son directeur, Bernard Deforge:


Vérité des mythes: 5 questions à Bernard Deforge sur sa collection et sur Eschyle

Vérité des mythes: Le papyrus de Derveni ou Orphée sauvé des flammes

Vérité des mythes: La Quatrième fonction ou les figures du Non-Ordre

Vérité des mythes: Aristophane / Le personnage du mythe au théâtre

Vérité des mythes: Les lamelles d'or orphiques, La fin du monde

 

 

A venir: Cannibalisme et immortalité, Peter Kingsley, Walter Burkert .... inscrivez-vous à notre blog pour ne rien rater !


Et n'oubliez pas notre offre actuelle: 2 ouvrages de la collection achetés = 1 entrée pour l'exposition Titanic offerte ! Détails à ce lien.

 

Retour à l'accueil