« Dans cette première moitié du XIXe siècle, au cœur du continent nord-américain, le prophète Kenekuk et les membres de la société chamanique de Midewiwin partageaient un point commun : ils avaient inventé puis diffusé une écriture. Elle avait pour fonction de stabiliser discours et chants rituels, et leur conférait un indéniable prestige. Dans un cas comme dans l’autre, il ne s’agissait pas d’écriture au sens que l’on donne le plus couramment à ce terme […].

Si les sociétés humaines ont régulièrement éprouvé le besoin d’élaborer des systèmes de signes très variés, tels des répertoires ornementaux, des héraldiques, des codes de signalisation ou diverses notations mathématiques, ces répertoires n’étaient pas destinés à inscrire et à stabiliser des discours. Ce sont les techniques d’inscription de discours, et seulement celles-ci, qui seront considérées dans ce livre comme des écritures […].» page 8-9.


 

Deleage-couv-reelle.jpg

 


Pierre Déléage, Inventer l'écriture, Rituels prophétiques et chamaniques des Indiens d'Amérique du Nord, XVIIe-XIXe siècles, Paris, Les Belles Lettres, collection Graphê, 2013, 248 pages + illustrations couleur, 25 €.

 

 



Contient de très belles illustrations (© Alexandre Laumonier) :

 


Deleage--extrait-1.jpg

 

 

 

Deleage--extrait--2.jpg

 

 

 

 


Retour à l'accueil