Chers clients, 

 

Pour célébrer Noël et vous accompagner dans vos achats de cadeaux, la librairie Guillaume Budé vous propose une sélection de beaux livres choisis par vos libraires. N'hésitez à venir les feuilleter dans notre boutique au 95 bd Raspail, 75006 Paris !


 

Massimiliano David, Ravenne, Hazan, coll. Beaux arts, relié sous coffret, 288 pages, 115 €.


ravenne.jpg

 

Le mot du libraire : Lieu de sépulture de l’empereur Théodoric et de Dante, témoin vivant de l’Antiquité tardive, et des ultimes échos byzantins, « ville des sarcophages et des mosaïques », mais aussi ancienne cité romaine, Ravenne la polymorphe demeure un lieu privilégié pour tous ceux qui souhaitent plonger au cœur de l’histoire italienne et en admirer toutes les strates et contrastes. Premier volume d’un projet éditorial de longue haleine visant à relire la ville de Ravenne au-delà des schémas habituellement employés, ce beau livre de Massimiliano David, professeur d’archéologie à l’univesité de Bologne, se présente comme un atlas d’histoire urbaine et territoriale. De ses origines étrusques jusqu’aux premières heures de son déclin, les transformations de la cité sont mises en rapport avec la géographie, la topographie, les vicissitudes politiques, notamment la cohabitation mouvementée entre l’Église et l’Empire, et bien sûr son merveilleux patrimoine artistique. Ce dernier est mis en valeur par la centaine de clichés que contient cet ouvrage, fruit d’une campagne photographie inédite qui s’est prolongée sur plus d’un an. (Gaëtan Flacelière)


COMMANDER CHEZ NOUS 

 

 

Cyrille P. Coutansais, Atlas des empires maritimes, CNRS éditions, broché, 289 pages, 24,90 € 


coutansais

 

Le mot du libraire : Spécialiste des questions maritimes et géopolitiques, et par ailleurs conseiller juridique à l’état-major de la Marine, Cyrille P. Coutansais analyse dans ce beau livre le destin des empires maritimes, découpant sa très riche histoire en trois périodes aux enjeux et acteurs souvent distincts : « l’ère des thalassocraties » antiques et médiévales, « l’âge des colonies », de 1492 à la Seconde Guerre mondiale, et « le temps des acteurs globaux », de 1945 à nos jours. Cet ouvrage se distingue par sa volonté de comprendre, documents à l’appui, quels furent les facteurs déterminants qui permirent aux puissances terrestres de prospérer sur mer, ou, au contraire, qui empêchèrent certaines ambitions de se concrétiser (comme ce fut, par exemple, le cas de la Chine ou de Byzance). (G.-F.)

 

COMMANDER CHEZ NOUS 

 

 

Patrick Reumaux et Xavier Carteret, Les Tueurs, préface de Pierre-Arthur Moreau, Klincksieck, relié sous jaquette, coll. De natura rerum, 160 p.-40 pl., 99 €. 


tueurs.jpg

 

Les Tueurs, de Patrick Reumaux et Xavier Carteret, est le premier ouvrage en langue française sur les champignons mortels. Illustré de plus de 40 planches (aquarelles en couleur, à l'échelle) accompagnées de notices scientifiques et d'un texte littéraire et mordant, il vous convie à une magnifique bien que périlleuse balade en forêt, véritable parcours de santé rocambolesque dans l'histoire de la mycologie. (Paméla Ramos)

 

COMMANDER 

 

 

James W.P. Campbell, Will Pryee, Bibliothèques. Une histoire mondiale, Citadelles & Mazenod, relié sous jaquette, 319 pages, 292 illustrations dont 275 en couleurs, 89 €.

 

bibliotheques.jpg

 

Le mot de l'éditeur : « Voici la première publication qui retrace en un seul volume cette histoire à travers le monde. L'historien de l'architecture James W.P.Campbell et le photographe Will Pryce ont sillonné la planète ensemble, étudiant quelque quatre-vingts bibliothèques. Ils en ont tiré une synthèse remarquable, illustrée par des clichés saisissants. Les plus belles bibliothèques, au-delà des livres qu'elles abritent, reflètent aussi les acquis, la créativité et l'esprit d'un temps ; elles incarnent la quintessence des réalisations humaines. Les auteurs proposent ainsi un ouvrage de référence qui, par son ambition et son envergure, constitue une somme unique. »


COMMANDER CHEZ NOUS 

 

 

Les Compagnies des Indes, édition publiée sous la direction de René Estienne, avant-propos Christian Grataloup, Gallimard / Ministère de la Défense-DMPA,  collection Albums beaux livres, relié, 286 pages, 49 €.

 

compagnies-indes.jpg


Le mot de l’éditeur : « Une entreprise stratégique et commerciale sous l'Ancien Régime, ou comment la France se lança dans la mondialisation. En 1664, Louis XIV et Colbert créent sous monopole d'État la Compagnie des Indes orientales pour procurer au royaume de France des marchandises que l'Europe est bien en peine de produire. Son histoire mouvementée se perpétue jusqu'à la Révolution sous diverses formes, statuts et appellations. C'est ainsi que pour plus d'un milliard de livres tournois, poivre, épices, café, thé, porcelaines, cotonnades et soieries sont rapportés d’Afrique et d'Amérique, de l'île Bourbon et de l'île de France, des comptoirs des Indes – avec Pondichéry pour capitale – et même de Chine. Ces cargaisons débarquent au port de Lorient où, vendues aux enchères, elles viennent satisfaire le goût du luxe des élites puis diffuser dans toutes les couches de la société un nouvel art de vivre. »

 

Elias Sanbar, Jérusalem et la Palestine. Photographies de l'école biblique de Jérusalem, Hazan, relié sous jaquette, 192 pages, 200 illustrations, 49 €.


SANBAR-JERUSALEM.jpg

 

Le mot de l'éditeur : « Basé sur le fonds unique des archives photographiques du Couvent Saint Etienne – plus de 15000 images réalisées par les Pères dominicains à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle à des fins de documentation archéologique au cours de leurs fouilles mais également de témoignage de la physionomie de la Palestine –, cet ouvrage vise aussi à apporter une contribution à la connaissance du pays et sa capitale. Les quelques 200 vues reproduites ici, sont accompagnées de cinq contributions d’auteurs reconnus tant pour leur connaissance de la Cité sainte que pour la qualité de leurs travaux. »


COMMANDER CHEZ NOUS

 

 

 

La Fontaine-Doré, Choix de fables, préface d’Alain Rey, introduction de Jean-Marc Chatelain, Bibliothèque Nationale de France, 270 pages, 29 €.

 

LA-FONTAINE-DORE.jpg

 

Le mot de l’éditeur : « La Bibliothèque nationale de France met à l’honneur la rencontre féconde à deux siècle d'intervalle entre l’un des plus grands poètes de tous les temps et un artiste exceptionnel : Jean de La Fontaine et Gustave Doré. Cet ouvrage réunit cent fables retenues parmi les plus richement illustrées. On retrouve avec bonheur les fables qui ont bercé notre enfance, « La cigale et la fourmi », « Le corbeau et le renard », ou encore « Le loup et l’agneau », et l’on découvre des fables moins connues.  Le réalisme fantastique de Doré, qui s’exprime ici à travers plus de 250 gravures, décuple la puissance dramatique du chef-d’œuvre de La Fontaine, interprété de façon magistrale et extrêmement variée. Inspirée de l’édition originale de 1867 conservée à la Réserve des livres rares, cette publication offre au lecteur un classique au charme intemporel à découvrir ou à redécouvrir à tout âge.»

 

COMMANDER CHEZ NOUS 

 

 

Gilles Sauron, L’art romain. Des conquêtes aux guerres civiles, Picard, grand in-4 cartonnage de l'éditeur sous jaquette illustrée en couleurs, 210 pages, 276 illlustrations en couleurs, 90 €.


art-romain-copie-1.jpg


Le mot de l’éditeur : « C'est dans cette phase décisive de son histoire que Rome reçoit un grand nombre d'oeuvres d'art récupérées sur les viles et les royaumes vaincus. La ville, devenue capitale du monde, est désormais le plus important musée de l'art grec, en même temps que l'atelier d'artistes de tous les horizons de la Méditerranée orientale. L'urbanisme et l'art ornemental se modifient certes sous l'influence de la culture grecque, mais donnent aussi des inflexions décisives, imposent des choix esthétiques originaux et inventent des formes inédites. L'art romain était né et s'apprêtait à conquérir le monde.»


COMMANDER CHEZ NOUS 

 

 

Guillaume Le Testu, Cosmographie universelle : selon les navigateurs tant anciens que modernes, présentation de Frank Lestringant, Arthaud, 2012, relié sous jaquette, 239 pages,, 50 cartes, 70 €.

 

cosmographie.jpg

 

Le mot de l’éditeur : « Véritable joyau de la cartographie de la Renaissance, la Cosmographie universelle de Guillaume Le Testu a été dessinée et peinte en 1556 pour l'amiral de France Gaspard de Coligny. Son auteur, pilote royal au Havre, prit part à l'expédition de Villegagnon au Brésil et fut le compagnon d'aventures du fameux corsaire Francis Drake. Riche de cinquante-six cartes enluminées, la Cosmographie universelle décrit la totalité du monde connu, en ajoutant aux terres nouvellement découvertes, comme les Amériques ou l'Extrême-Orient, des territoires représentés « par imagination. C'est l'occasion pour Frank Lestringant, professeur à la Sorbonne et le meilleur spécialiste aujourd'hui de la littérature géographique du XVIe siècle, d'éclairer les enjeux tout à la fois scientifiques, politiques et esthétiques d'une oeuvre entre toutes fascinante par son alliance intime d'archaïsme et de nouveauté, de rusticité apparente et de raffinement, représentative, dans sa magnificence et sa complexité, de la culture de la Renaissance à son apogée »

 

COMMANDER CHEZ NOUS 

 


Andreas Cellarius, Harmonia macrocosmica : l’atlas céleste le plus admirable, introduction et textes de Robert H. Van Gent, édition multilingue: Allemand, Anglais, Français, Taschen, 2012, relié, 248 pages, 39,99 €.

 

cellarius.jpg


Le mot de l’éditeur : « Ce recueil de cartes célestes du mathématicien et cosmographe néerlando-allemand Andreas Cellarius (v.1596-1665) fait revivre un chef-d’œuvre de l’âge d’or de la cartographie céleste. Publié à l’origine en 1660 dans Harmonia Macrocosmica, l’ensemble des 29 cartes sur double folio et des dizaines de détails inhabituels reproduits ici illustrent les systèmes planétaires deClaudius Ptolémée, Nicolaus Copernic et Tycho Brahe, les mouvements du soleil, de la lune et des planètes et la délimitation des constellations selon plusieurs points de vue. L’atlas de Cellarius, superbement mis en valeur par des cadres richement ornés de chérubins, d’astronomes et de leurs instruments, rassemble une partie des plus belles illustrations de l’histoire de l’astronomie. Cette réimpression comprend une introduction abondamment illustrée signée Robert van Gent, l’un des plus grands experts de Cellarius. Celui-ci retrace l’histoire de la cartographie céleste de l’Antiquité à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe, mettant en lumière la vie et l’œuvre d’Andreas Cellarius. »


COMMANDER CHEZ NOUS 

Retour à l'accueil