Parmi les 46 ouvrages reçus en septembre à la librairie - à retrouver dans notre galerie en ligne -, Gaëtan Flacelière vous en a sélectionné trois qu'il vous présente. Bonnes lectures !


 

certeau.jpg

 

 

 Michel de Certeau, La Fable mystique, XVIe-XVIIe siècle, Tome II , édition établie et présentée par Luce Giard, Gallimard, coll. Bibliothèque des Histoires, broché, 390 Pages, 22,90 €. 


 

Anthropologue du quotidien et philosophe, Michel de Certeau fut l’auteur de plusieurs ouvrages essentiels, dont La Fable mystique, premier volume d’un essai qui fit événement lors de sa parution en 1982 et qui demeure, de l’avis des spécialistes, l’ouvrage de référence sur la mystique chrétienne. Le second tome, qu’il ne put achever de son vivant, paraît aujourd’hui grâce à Luce Giard, spécialiste de son œuvre, qui introduit et annote dix chapitres le long desquels le savant jésuite analyse cette fois le contenu même des écrits des maîtres de la « science mystique ». Il interroge ainsi le passage de l’oral à l’écrit ou du poème à la prose chez saint Jean de la Croix, livre une époustouflante lecture du Tableau ou la Vision de Dieu de Nicolas de Cues, discute de l’épineux problème de la fixation en une séquence unique des visions successives, étudie le rapport entre la mystique et la folie et les spécificités du langage de la transe, de l’extase et du « parler angélique ».


COMMANDER CHEZ NOUS


 

 simoen.jpg

 

Jean-Claude Simoën, A la recherche des civilisations disparues : archéologues et aventuriers , Perrin, coll. Synthèses historiques, broché, 321 pages, 22,50 €. 


 

Après s’être intéressé aux péripéties égyptiennes des savants occidentaux, Jean-Claude Simoën reconstitue dans son nouveau livre les différentes étapes ayant présidé à la découverte de quatre civilisations perdues sous le sable, la jungle ou simplement l’oubli : la Chine ancienne, la « forêt verte » des Mayas, l’antique cité d’Angkor au Cambodge et la « légendaire » Crète de Cnossos. L’exercice peut sembler redondant au regard de tous les livres parus sur l’une et l’autre de ces civilisations, mais J.-C. Simoën en propose une synthèse que nous jugeons remarquablement réussie, non seulement grâce à l’ardeur de son enthousiasme, rapidement communicatif, et son talent pour croquer le portrait des protagonistes mais surtout pour avoir su si bien équilibrer ces différents récits entre les trois « temps  de la découverte » :  la stricte recherche, plus ou moins longue, difficile et romanesque des civilisations disparues, la reconnaissance des ruines, puis l’exploitation et la diffusion des données recueillies par les archéologues.


 

COMMANDER CHEZ NOUS


 

lumieres-sagesse.jpg

 

 Lumières de la sagesse. Écoles médiévales d'Orient et d'Occident, sous la direction de Sandra Aube, Éric Vallet, Thierry Kouamé, Publications de la Sorbonne, broché, 416 pages, 39€.


 

Comment enseignait-on les sciences dans l’Islam médiéval ? Y eut-il une école de traducteurs à Tolède ? De quelle façon se déroulait l’apprentissage de la lecture ? Comment devenait-on un « maître » ? Ce sont quelques-unes des questions qui trouvent une franche et claire réponse parmi les cinquante articles que compte cette magnifique publication, écrits par les plus grands spécialistes mondiaux et brassant de vastes domaines du savoir, qu’il soit mathématique, philosophique, médical, religieux ou institutionnels.

Ceux que l’histoire de l’éducation, de l’enseignement, de la traduction, et de la transmission du savoir en général intéressent seront fascinés par ce voyage dans le Moyen Âge lettré, qui nous emmène du Caire fatimide à l’Université de Bologne en passant par la Byzance des Paléologues. Les amoureux de belles iconographies seront également ravis de voir rassembléés en un volume plus de soixante-dix photographies de manuscrits rares, d’incunables, de dessins et de planches pour la plupart reproduits en couleur.


COMMANDER CHEZ NOUS

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil