Chers amis de la librairie et des livres rares, nous avons décidé en cette fin d'année qu'on nous promet apocalyptique de miser au contraire sur l'avenir à vos côtés. 
Pour vous remercier de votre fidélité, nous avons organisé une animation pour les jours qui arrivent, afin de passer tous ensemble cette période heureuse pour les uns, plus difficile pour d'autres. 

Jean-Noël Robert inaugure ici un cycle de vœux qui vous sont destinés, à vous qui arpentez les lieux du 95 boulevard Raspail, ou bien cet espace plus libre, sur la Toile, qu'on essaye de rendre le plus vivant possible pour ceux qui sont plus loin. Durant une quinzaine de jours, presque quotidiennement, des amis, des auteurs, des acteurs du livre tel que nous aimons à le défendre sous l'aile de la chouette et le regard de la louve, vont venir vous témoigner leur amitié et leur gratitude et partager avec vous leurs conseils de lecture pour une année 2013 toujours plus instruite et joyeuse.

 L'équipe de la librairie se joint à chacun de ces remerciements, et vous promet toujours autant, si ce n'est plus, de belles choses (entretiens, rencontres, vidéos, recensions) à venir dans ce domaine si vaste et partant si complexe que sont, pour le dire trivialement, "les humanités".

Paméla Ramos.

*

 ROME-2012-144.JPG

 

 

Voici quelques mois, je me trouvais en Corée. J'ai voulu revoir le temple majestueux niché dans la forêt qui s'accroche aux pentes du mont Gaya. C'est un lieu qui dégage une rare sérénité, tout à fait unique parce qu'il abrite les quatre-vingt un mille tablettes de bois où s'inscrit la plus ancienne version des textes bouddhiques conservée en Corée, le tripitaka koreana.


Dans notre monde de l'éphémère,


dans notre monde de l'apparence,


dans notre monde en effervescence, quand s'évanouissent les paroles perdues,


je considère que le seul point d'ancrage qui rassure se situe dans les textes anciens, source inépuisable de culture et kaléidoscope de l'esprit humain. C'est pourquoi, à tous les amis des Belles Lettres qui partagent avec nous cette soif de découverte, je ne peux que conseiller un retour aux sources. Par exemple, qu'ils prennent le temps de relire les Catilinaires de Cicéron. Ils y retrouveront la fleur de l'éloquence, le génie de l'orateur romain, et ils s'apercevront que nos querelles politiques, dont nous faisons si grand cas, paraissent soudain bien falotes au regard des luttes antiques. Mais surtout, qu'ils se laissent emporter par la si vigoureuse et lumineuse traduction de l'Énéide de Virgile que Paul Veyne vient de nous offrir.


C'est d'ailleurs au premier livre de l'épopée latine que j'emprunte ce vers, comme un vœu ô combien actuel, adressé à tous nos lecteurs pour 2013 :


« Tenez bon, et conservez-vous pour des jours heureux. »


Ainsi parlait Énée pour encourager ses compagnons.

 

À tous, bien sincèrement,

Jean-Noël Robert.


ciceron--catilinaires.gif  Virgile, Eneide (Paul Veyne)

*

 

Jean-Noël Robert est latiniste, historien de Rome et infatigable globe-trotter. Il a publié plus d'une quinzaine d'ouvrages aux Belles Lettres, principalement sur l'histoire des mentalités dans l'Antiquité romaine. Il y dirige de plus deux collections: Realia, et les  Guides Belles Lettres des Civilisations.

 

Il a récemment publié:

L'Asie au coeur, voyages en quête d'humanité:


Jean-Noel-Robert--L-Asie-au-coeur.gif

 

Les Romains et la mode:


Robert, Jean-Noël - Les Romains et la mode

 

L'empire des loisirs, l'otium des Romains:


L-empire-des-loisirs.gif


 

Retour à l'accueil