Traina.jpg

 

2013 est là, nous aussi. Prêts à lire et relire nos classiques, et, pourquoi pas, nos anticlassiques. Pas si simple de conseiller des nouvelles lectures à un lectorat fort. On va essayer tout de même.

Connaissez-vous Curzio Malaparte, l’« archi-Italien  ? Bien sûr que oui, 28 de ses ouvrages ayant été traduits en français. Pardon, 29, car Viva Caporetto !, un pamphlet de jeunesse, perçant et rebelle, sur la défaite italienne de 1917 (près de Kobarid, en Slovénie) vient d’être publié. Où ça ? Mais aux Belles Lettres, qui republient aussi La Volga naît en Europe, ses correspondances de guerre sur le front soviétique, en 1941. Ce n’est pas du Hemingway, ni du Jünger, et surtout pas du Drieu La Rochelle… bref, c’est du Malaparte. On l’aime, on le déteste, on adore le détester.

Et maintenant, passons sur un autre théâtre des opérations. Connaissez-vous l’Arménie ? Ah, décidément, vous êtes incollables. Et la Petite Arménie ? Un peu ? C’est donc le moment de tout savoir sur l’histoire d’un royaume chrétien en terre d’Anatolie, une « Arménie hors d’Arménie », de 1198 à 1375. En compagnie de Claude Mutafian, un sacré type. L’Arménie du Levant, XIe-XIVe siècles : un coffret de deux volumes à lire sans modération. Toujours aux Belles Lettres.

Et bien sûr,  un livre d’histoire ancienne : pour fêter la fin de cette Année du Dragon d’Eau (qui s’achèvera le 10 février), osez la Chine et lisez le très bel ouvrage de Damien Chaussende, Des Trois Royaumes au Jin. Légitimation du pouvoir impérial au IIIe siècle. Cela vous changera des fastes de l’Athènes classique et de la Rome des Césars. Chez quel éditeur ? Devinez…

 

Paris, janvier 2013,

 

Giusto Traina.

 

malaparte, viva caporetto malaparte, la volga nait en europe mutafian, l'arménie du levant Chaussende - Des Trois royaumes aux Jin

 

Giusto Traina est professeur d’Histoire romaine à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), et rattaché  au laboratoire "Monde byzantin" de l'UMR 8167 "Orient & Méditerranée". Il est l’auteur aux Belles Lettres de deux ouvrages récents :

 

428, une année ordinaire à la fin de l’empire romain (2009)

 

428

 

Carrhes, 9 juin 53 av. J.-C., anatomie d’une défaite (2011) 

 

carrhes

Retour à l'accueil