«  À  prendre un premier contact avec l’œuvre poétique de saint Jean de la croix, il apparaît que l’univers dans lequel il nous plonge n’a que peu de liens avec celui dans lequel les individus humains, naissant et mourant, agissant et souffrant, impriment la trace de leur passage. Sans cesse tendu vers un Dieu infini, et pratiquant pour cela l’oubli des choses créées, il ne nous a pas laissé dans ses vers ou dans sa prose de ces allusions précises ou de ces intimes confidences qui rendent indispensable et fécond le travail de biographe. Est-il bien nécessaire, dans ces conditions, de commencer une introduction aux poésies de saint Jean de la Croix par un récit de son existence ? Et ne vaut-il pas mieux les regarder comme de purs joyaux engendrés du langage humain par je ne sais quelle divine semence ?
S’il est vrai que bien des œuvres cessent d’être émouvantes dès que se laissent entrevoir les secrets trop humains de leur naissance, rien de tel n’est à redouter quand il s’agit du Cantique spirituel, de la Vive flamme d’amour ou de la Nuit obscure. L’auréole de mystère qui les entoure ne sera jamais dissipée. Et le vertige qui nous saisit devant leur profonde beauté ne fera que croître lorsque nous aurons mesuré les dimensions humaines du petit moine à l’air souffreteux et doux qui fut l’instrument de ce chant surhumain. »


Max Milner, Poésie et vie mystique chez saint Jean de la Croix: incipit.

 

jean-de-la-croix-felin.jpg

 

Max Milner, Poésie et vie mystique chez saint Jean de la Croix [Seuil, 1951], Paris, Éditions du Félin, coll. Félin poche, 2010, 240 pages, 12 €.


Premier livre du grand critique et essayiste qu’était Max Milner (Le Diable dans la littérature française, L’Imaginaire des drogues, L’Envers du visible), ce court texte éclairant à plus d’un titre est accompagné d’une nouvelle traduction des poèmes de saint Jean de la Croix par l’auteur (proposée avec la version espagnole). Cette édition propose en outre une préface de Jean Baruzi (1947) ainsi qu’une postface de Carlo Ossola et une bibliographie.


En complément :

saint-jean.jpg

Max Huot de Longchamp, Saint Jean de la Croix, pour lire le docteur mystique, suivi de La Flamme d’Amour, Toulouse, Centre Saint Jean de la Croix /Éditions du Carmel, coll. Sources mystiques, 2011, 245 pages, 18 €.

 

jean de la croix ddb

Jean de la Croix, Œuvres complètes, traduction de Cyprien de la Nativité, édition de Lucien-Marie de Saint-Joseph, Desclée de Brouwer, 2 volumes, 30,50 € chaque.

 

P. Ramos

 

Retour à l'accueil