2012-11-06-18.00.33.jpg

 

Bonjour à tous,


Voici notre sélection parmi les nouvelles parutions du mois d’octobre 2012. Ces ouvrages sont disponibles à la librairie, ou aux liens marchands vers nos sites.

 

1. C’est l’événement de notre rentrée, enfin traduit en français après un large succès dans de nombreux pays :


tooze2

 

Adam Tooze, Le salaire de la destruction : formation et ruine de l'économie nazie, Paris, Les Belles Lettres, coll. Histoire, 2012, 900 pages, 29,50€.

 

L’histoire du régime nazi, son entrée en guerre et sa défaite peuvent-elles s’expliquer grâce aux décisions économiques d’Adolf Hitler et de son administration ? Un ouvrage audacieux et novateur pour la première fois disponible en langue française.

 

Un site internet a été créé spécialement pour l’ouvrage, vous y retrouverez l’introduction à lire, l’importante revue de presse et quelques-unes des photographies accompagnant le texte.

 

 

2. Pour les essais d’histoire gréco-romaine :  

 

boudonmillot

Véronique Boudon-Millot, Galien de Pergame : un médecin grec à Rome, Paris, Les Belles Lettres, coll. Histoire, 2012, 360 pages, 29€.

 

Première biographie en langue française du plus célèbre médecin de l’Antiquité, le livre de Véronique Boudon-Millot raconte la vie et l’œuvre d’un esprit curieux, versé dans la philosophie et doué pour l’étude des caractères. S’appuyant sur des textes souvent inédits, elle nous introduit dans l’intimité de ses patients, qu’ils soient pauvres ou au sommet du pouvoir et dans le secret de leur logis.

 

wolff--l-armee-romaine.jpg

Catherine Wolff, L’armée romaine : une armée modèle ?, Paris, CNRS éditons, coll. Biblis, 2012, 200 pages, 8€.

 

Utilisant textes littéraires, résultats de fouilles et recherches les plus récentes, Catherine Wolff étudie l’histoire et l’évolution de l’armée romaine à travers les cas de désertions, de mutineries et de désobéissances.


badel--atlas-de-l-empire-romain.jpg

Christophe Badel, Atlas de l’Empire romain : construction et apogée, 300 av. JC-200 apr. JC, Paris, Autrement, coll. Atlas. Mémoires, 2012, 96 pages, 19€.

 

Expliquer les causes et les effets de l’impérialisme romain à travers une centaine de cartes et de plans, accompagnés de synthèses critiques prenant en compte les derniers apports de l’historiographie, tel est l’objectif de cette édition, complémentaire à celle de l’Atlas de Rome et des Barbares paru chez le même éditeur en 2009.


 

brunaux--alesia.jpg

Jean-Louis Brunaux, Alésia, le tombeau de l'indépendance gauloise : 27 septembre 52 av. J.-C., Paris, Gallimard, coll. Les journées qui ont fait la France, 2012, 369 pages, 22,50€.

 

Grand spécialiste de la Gaule, Jean-Louis Brunaux fait le point sur les connaissances actuelles concernant la bataille d’Alésia et tente de comprendre les raisons d’une défaite en examinant un ensemble plus vaste : celui des institutions et mentalités de la civilisation gauloise.

 

 

schiff--cleopatre.jpg

Stacy Schiff, Cléopâtre, Paris, Flammarion, coll. Grandes Biographies, 2012, 420 pages, 26€.

 

Au-delà de la légende noire d’une Reine manipulatrice, maléfique et esclave de ses sens, Stacy Schiff, lauréate du Prix Pulitzer, se propose plutôt d’étudier la carrière politique et les décisions stratégiques d’une femme qui fut avant tout à la tête d’un Royaume millénaire engagé dans une lutte trouble et complexe avec l’Empire romain.

 

 

Malissard--romain-et-la-mer.gif 

Alain Malissard, Les Romains et la mer, Paris, Les Belles Lettres, coll. Realia, 352 pages, 25 €.

 

Déjà auteur des Romains et l’eau dans la même collection, Alain Malissard décrit la lutte des Romains pour établir leur suprématie sur mer comme ils le firent sur terre et expose des cas concrets et quotidiens pour exploiter les richesses et routes maritimes.

Retrouvez également dans la même collection, Jean-Nicolas Corvisier, Les Grecs et la mer (Les Belles Lettres)

 

 

Une nouveauté en texte source :


seneque.jpg

Sénèque, Théâtre complet, traduit du latin et présenté par Florence Dupont, Arles, Actes Sud, Coll. Thesaurus, 2012, 911 pages, 29€.

 

Fervente admiratrice d’un Sénèque qui, selon elle, fut le seul poète tragique de l’Antiquité, Florence Dupont propose dans ce volume l’intégralité de ses pièces. Redécouvrez Phèdre  ou Médée dans une traduction en vers spécialement composée pour s’adapter à la scène et au public moderne.

 

 

 

Une nouveauté dans la collection Scripta Antiqua chez Ausonius :

 

mobilites-grecques.jpg

Mobilités grecques : mouvements, réseaux, contacts en Méditerranée de l'époque archaïque à l'époque hellénistique, sous la direction de Laurent Capdetrey, Julien Zurbach, Pessac, Ausonius, coll. Scripta antiqua, 2012, 280 pages, 18€.  

 

Un bilan historiographique et épistémologique  sur les différents aspects de la mobilité dans le monde hellénistique : migrations des populations, circulation des ethnies, statuts et droits de l’étranger, associations, transferts culturels, etc.

Voir aussi : un focus sur toutes les nouveautés de la collection.


N’hésitez pas à consulter notre bibliographie sur les diasporas grecques, si vous préparez le concours de l’agrégation d’Histoire en 2013.


 

3. En mythologie et religion, ensuite:

 

dictionnaire-de-la-mythologie-greco-romaine.jpg

Dictionnaire de la mythologie gréco-romaine, sous la direction d'Annie Collognat-Barès, Catherine Bouttier-Couqueberg, Paris, Omnibus, 2012, 1003 pages, 30€.

 

Ce riche dictionnaire agrémenté de cartes et de généalogies permettra aux initiés de repérer aisément l’information qu’ils cherchent parmi les 330 entrées disponibles, et aux débutants de s’initier à un des fondements de la culture occidentale. Qualité supplémentaire de cette édition : proposer un extrait d’auteurs antiques illustrant chaque entrée.


 

mordillat--prieur--jesus.jpg

Gérard Mordillat, Jérôme Prieur, Jésus : de la crucifixion au christianisme, Paris, Points, coll. Points Essais, 2012, 406, 386, 274 pages, 23€.

 

Les trois essais de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur sur la figure de Jésus et l’origine de la religion chrétienne, enfin réunis dans un coffret cartonné. Un cadeau idéal pour les fêtes de fin d’année.

 

hayoun--le-roi-david.jpg

Maurice-Ruben Hayoun, Le roi David, Paris, Perrin, coll. Biographies, 2012, 349 pages, 24,50€. 9782262034528

 

Qui était vraiment David ? La première biographie en langue française de l’une des figures les plus emblématiques et protéiformes de la Bible et de l’histoire du judaïsme antique.


 

4. Cette année, les éditions Anacharsis fêtent leur dixième anniversaire, poursuivant la publication d’œuvres érudites méconnues, souvent inédites en français, toujours originales. La preuve par l’exemple, avec ces deux nouveautés du mois :

 

akrite.jpg

L'Akrite : l'épopée byzantine de Digénis Akritas, version grecque traduite du grec par Paolo Odorico, version slave traduit du vieux slave par Jean-Pierre Arrignon, Suivi de Chants d'Armouris, traduit du grec par Homère-Alexandre Théologitis, postface Paolo Odorico, Toulouse, Anacharsis, coll. Famagouste, 2012, nouvelle édition, 256 pages, 21€. 9782914777933

 

L’Akrite, épopée en vers du XIIe siècle, est un monument littéraire et culturel de la civilisation byzantine, narrant les exploits  de Digénis, « héros de stature herculéenne » qui, pour accomplir sa quête, affrontera « fauves, brigands, dragons et amazones ». Cette nouvelle édition rassemble les versions byzantines et slaves, accompagnées chacune d’introductions de valeur, ainsi que le Chant d’Armouris, texte du Xe siècle qui a inspiré L’Akrite.

 

vepres-siciliennes.jpg

Les Vêpres siciliennes : le complot de Jean de Procida, traduit du sicilien par Jacqueline Malherbe-Galy et Jean-Luc Nardonne, Toulouse, Anacharsis, coll. Famagouste, 80 pages, 14 €.

 

Trésor exhumé d’un manuscrit de Palerme, Les Vêpres siciliennes raconte, dans un style à mi-chemin entre la chronique et le chant populaire, comment, à la fin du XIIIe siècle, un certain Jean de Procida organisa, à force d’intrigues et de tractations secrètes avec les puissances du bassin méditerranéen, la révolte de la Sicile contre l’occupant français. Une introduction d’une vingtaine de pages revient sur le destin peu commun de ce Complot.

 

5. Nous terminerons par cette question philosophique soulevée par Paul Audi aux Éditions Encre Marine :

 

audi--discours-sur-la-legitimation-actuelle-de-l-artis-te.jpg

Paul Audi, Discours sur la légitimation actuelle de l’artiste, Paris, Encre marine, 100 pages, 19,50€.

 

Existe-t-il des critères objectifs permettant à tout un chacun de se proclamer « artiste » ? Si oui, lesquels ? Sur quoi repose l’obtention d’un tel statut ? Paul Audi propose une réflexion philosophique sur ces questions déterminantes pour l’avenir du savoir et de la culture dans notre pays.

 

Sélection commentée par vos libraires, Gaëtan Flacelière et Mélanie Mougin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil