Préliminaires

Arthur, figure mythique



« Le mythe tire sa chair du récit »
(Daniel Dubuisson)



    Dans le Dictionnaire des mythes littéraires, Michel Zink constate : « En définitive, peu de personnages méritent autant que le roi Arthur d’être placés parmi les mythes littéraires. C’est un mythe car lui-même et les récits qui s’organisent autour de lui ont été placés dans un passé lointain pour marquer l’origine et justifier l’existence d’un certain ordre et de certaines valeurs, ceux du monde chevaleresque […]. Mais il n’est pas emprunté à la mythologie proprement dite, à peine à l’histoire, de façon douteuse au folklore. C’est une création presque complète de la littérature. » Sous la plume du critique, Arthur apparaît presque comme le parangon du mythe littéraire.
Pour montrer comment le grand roi breton accède, au cours du Moyen Âge, à ce statut privilégié, il convient peut-être, en guise de préliminaires, de préciser cette expression « mythe littéraire », tant sont nombreuses aujourd’hui les acceptions du terme « mythe ».

La suite ici :

 

arthur.gif

 

 

Laurence Mathey-Maille, Arthur, Roi de Bretagne, Paris, Klincksieck, coll. Les grandes figures du Moyen Âge, 2012, 160 pages, 23 €.
   

Présentation de l’éditeur :

Roi légendaire de Bretagne, Arthur a toujours fasciné auteurs et artistes qui, des premiers romans de la Table Ronde aux adaptations plus modernes, n'ont cessé de mettre par écrit ou en images son étonnant destin.
Comment ce souverain breton du VIe siècle est-il devenu le personnage central d'un vaste cycle littéraire et artistique encore alimenté aujourd’hui ? Comment et pourquoi a-t-il été placé au panthéon des figures mythiques ? L’enjeu de ce parcours en compagnie d’Arthur est d’établir l’acte de naissance du mythe arthurien, un mythe avant tout littéraire, dont les principales composantes sont en germe dans les textes fondateurs du XIIe siècle, en particulier l’Historia regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth (1135-1138) et son adaptation en français le Roman de Brut de Wace (1155). Il s’agit de suivre l’accession du roi Arthur au rang de héros mythique, en déclinant les différentes étapes de sa biographie héroïque, de la naissance merveilleuse du grand roi de Bretagne, à son règne glorieux et à sa mort prématurée, empreinte de mystère.

Laurence Mathey-Maille, ancienne élève de l'Ecole normale supérieure, docteur de la Sorbonne nouvelle, est professeur de langue et littérature du Moyen Âge à l'université du Havre. Elle a publié plusieurs études sur les textes fondateurs de la littérature arthurienne et sur l'historiographie anglo-normande.
Elle a assuré aux Belles Lettres la traduction de l’Histoire des rois de Bretagne de Geoffroy de Monmouth (coll. Roue à livres, 1992).

Retour à l'accueil