JCZ.jpg

 

 

Plus que jamais aujourd'hui « Domaine étranger » entre en résistance :
Résistance contre les modes qui nous valent de prétendus chefs-d'œuvre annoncés à grands cris d’orfraie et aussitôt, ou presque, oubliés dès la saison suivante.
Résistance aussi contre la « mémoire courte » qui plonge trop souvent dans l’oubli à la faveur de nouveautés inutiles bon nombre de livres qui n’auraient jamais dû disparaître des rayons de nos chères librairies et moins encore des catalogues de leurs premiers éditeurs.
Résistance enfin contre un esprit du temps marqué par une pensée unique qui néglige le mot d’Italo Calvino selon qui, pour bien se connaître, il faut aussi connaître les autres.
Fidèle à sa vocation mon « Domaine étranger » vêtu de nouveaux atours à l’enseigne de la chouette des Belles Lettres (les bien nommées) se propose à nouveau de satisfaire les goûts des lecteurs  qui ne se satisfont pas de sentiers battus et partagent avec moi une curiosité sans frontières ni préjugés.

 

Jean-Claude Zylberstein

 

 

 

Découvrez les deux premiers titres parus aux Belles Lettres ce jour:

 

 

Vera.gif

 

Elisabeth von Arnim, Véra, traduit par Bernard Delvaille, Les Belles Lettres, coll. Domaine étranger, 320 pages, 15 €.

 

 

ray.gif

 

Satyajit Ray, La Nuit de l'indigo, traduit par Eric Chédaille, Les Belles Lettres, coll. Domaine étranger, 256 pages, 15 €.

Retour à l'accueil