C’est avec grand plaisir que nous accueillons depuis quelque temps déjà dans nos murs les éditions Brepols, en Belgique, et leur remarquable travail dans les domaines qui nous intéressent (Antiquité, humanités, monde médiéval, Renaissance, religions anciennes et patristique). Nous attirons ce jour votre attention tout particulièrement sur un projet d’édition attendu et  salutaire, la reconstitution des textes de, et autour du grand Franz Cumont.

 

Buste_Cumont.jpg

 

« L’Academia Belgica de Rome, Aragno Editore et Brepols Publishers proposent, en collaboration avec l’Institut Historique Belge de Rome, une réédition complète des œuvres d’un grand historien des religions et des sciences, Franz Cumont (1868-1947).

Cette entreprise se veut critique et scientifique. Elle a pour ambition de mettre en lumière les conditions intellectuelles dans lesquelles la pensée de l’historien s’est formée et épanouie et de mesurer le chemin parcouru, sur le plan des thématiques et des concepts autant que des méthodes, de lui à nous. Relire et faire relire Cumont, c’est donc avant tout questionner l’histoire et l’historiographie, la sienne et la nôtre, dans l’optique de l’histoire culturelle du xixe et du xxe siècle. L’Œuvre de Cumont apparaît, en effet, comme un carrefour d’idées et d’expériences, un palimpseste de l’histoire ancienne et contemporaine. […]

La Bibliotheca cumontiana comprendra les œuvres majeures de Cumont, dans la série Scripta maiora, ainsi que divers volumes de Scripta minora (recueils d’articles sur la philosophie, l’astrologie, le judaïsme, le monde byzantin, etc.) et de Scripta inedita (correspondances, journaux, notes de cours, etc.). Cette entreprise de longue haleine s’étalera sur de nombreuses années et prévoit la publication de deux volumes par an. On a opté pour une édition scientifique et critique, enrichie d’une introduction substantielle par les éditeurs scientifiques de chaque volume et d’un appendice (« L’Atelier de Franz Cumont ») contenant la transcription des notes manuscrites, inédites à ce jour, figurant dans les volumes de l’auteur, conservés à Rome. […] »

Extrait du « Projet éditorial » de la Bibliotheca cumontiana rédigé par Corinne Bonnet, Walter Geerts et Dany Praet.

 

Programme de la réédition des Scripta maiora :

 

Parus, disponibles à la librairie : 

Cumont, Franz - Les religions orientales dans le paganisme

Les religions orientales dans le paganisme romain, Paris, 1929 (4e édition), par C. Bonnet (Toulouse) et Fr. Van Haeperen (Louvain), lxxvi +406 p., 2010, 63 €.

Dans son volume, l’auteur illustre l’influence significative de l’Orient sur Rome en divers domaines (institutions, droit, sciences et techniques, art, industrie, lettres), mais tout spécialement sur le plan religieux, avec la propagation de cultes originaires d’Asie Mineure, de Syrie, d’Égypte et de Perse. Ceux-ci étaient, à ses yeux, porteurs d’une spiritualité nouvelle qui aurait transformé l’ancienne religion publique romaine en une sorte d’hénothéisme préparant la voie au christianisme. 

Cumont--Franz--Lux-perpetua.jpg

Lux perpetua, Paris, 1949, par A. Motte (Liège) et Br. Rochette ( Liège), 600 pages, 2010, 75 €.

Lux perpetua est le dernier ouvrage de Franz Cumont. Publié à titre posthume en 1949, il présente une synthèse consacrée aux idées des Romain de l’Empire relatives à la vie future de l’au-delà. Ce livre montre comment, au fil des siècles, les Enfers se sont déplacés des entrailles de la terre, où les plaçait la tradition littéraire grecque, vers le firmament du ciel, pour donner naissance au thème de l’eschatologie céleste.

L’ouvrage met en lumière les deux tendances de la conception païenne de l’au-delà. La première, matérialiste, illustrée surtout par Virgile, est tributaire de l’orphisme-pythagorisme. La seconde, empreinte de spiritualité mystique, remonte à Platon. C’est à cette théorie qu’adhèrent la plupart des philosophes romains, mais aussi bon nombre d’auteurs chrétiens. Cette nouvelle édition, enrichie d’une introduction historiographique, fait renaître ce classique devenu aujourd’hui introuvable, mais qui reste, soixante ans après, une référence.

 

À paraître :

Les Mystères de Mithra, Bruxelles, 1900, par N. Belayche (Paris) et A. Mastrocinque (Verona)

Recherches sur le symbolisme funéraire des Romains, Paris, 1942, par J. et J. Ch. Balty.

Comment la Belgique fut romanisée. Essai historique, Bruxelles, 1914, par X. Deru (Lille) et G. Lehman-Delerive (Lille)

Studia Pontica, 1-3, Bruxelles, 1903-1910, par V. Krings (Toulouse) et I. Tassignon (Bruxelles)

Les mages hellénisés, Zoroastre, Ostanès et Hystaspe, d’après la tradition grecque (avec J. Bidez), 2 vol. Paris, 1938, par P. Bonnechère (Montréal) et P. Marchetti (Namur-Louvain) – [Existe déjà aux éditions Belles Lettres]

L’Égypte des astrologues, Bruxelles, 1937, par F. Colin (Strasbourg) et D. Juste (Bruxelles)

Afterlife in Roman Paganism, New Haven, 1922, par Ch. Frateantonio (Collège de France) et J. Scheid (Collège de France)

Études syriennes, Paris, 1917, par P.L. Gatier (Lyon) et E. Gubel (Bruxelles)

Fouilles de Doura-Europos, 1922-1923, Paris, 1926, par T. Kaiser (Durham) et P. Leriche (Paris)

 

Publications de l’Institut historique belge de Rome sur Franz Cumont, disponibles à la librairie:

Héraclès : d’une rive à l’autre de la Méditerranée : bilan et perspective, Actes de la table ronde de Rome, 15-16 septembre 1989 à l’occasion du cinquantenaire de l’Academia Belgica, en hommage à Franz Cumont, son premier président, édition de C. Bonnet et C. Jourdain-Annequin, 1992, 361 p., 52 €.

C. Bonnet, La correspondance scientifique de Franz Cumont conservée à l’Academia Belgica de Rome, 1997, 590 p. , 64 €.

Les syncrétismes religieux dans le monde méditerranéen antique, édition de C. Bonnet et A. Motte, 2000, 402 p., 57 €.

I. Tassignon, Astrologie et religion chez les Grecs et les Romains, 2000, 174 p., 37 €.

C. Bonnet, Le « Grand atelier de la science ». Franz Cumont et l’Altertumswissenschaft. Héritages et émancipations. Des études universitaires à la fin de la première guerre mondiale (1888-1923), 2006, 717 p., 64 €.

 

Les-religions-orientales-dans-le-monde-grec-et-romain.jpg

Les religions orientales dans le monde grec et romain. Cent ans après Cumont (1906-2006) : bilan historique et historiographique, 2009, 464 p., 65 € .

Retour à l'accueil