Joan Blaeu, Atlas Maior of 1665.


Joan Blaue, Atlas Maior of 1665, édition multilingue: Allemand, Anglais, Français, introduction et textes par Peter van der Krogt, Taschen, relié sous coffret, 512 pages, 49.99€.

Les superlatifs manquent pour qualifier l’Atlas Maior de Joan Blaeu, l’un des plus grands trésors de toute l’histoire de la cartographie. L’édition originale en latin, achevée en 1565, fut le livre le plus grand et le plus cher jamais publié au cours du XVIIe siècle. Ses 594 cartes rassemblées en 11 volumes parcouraient l’Arctique, l'Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Amérique. Son envergure et son ambition lui conféraient une place si essentielle dans l’histoire néerlandaise que l’ouvrage fait partie du Canon historique des Pays-Bas, la liste officielle des 50 personnalités, œuvres et événements qui résument la formation des Pays-Bas.


La reproduction de cet atlas de grande valeur, permet aux lecteurs d’aujourd’hui d’avoir entre les mains ce chef-d’œuvre du baroque si précieux. À une époque où les cartes sont numériques et où le réseau est mondial, l’ouvrage célèbre l’éternelle beauté d’une édition imprimée et retrace le miracle de l’âge des grandes découvertes, période durant laquelle Amsterdam, ville d’origine de Blaeu, était au centre du commerce international et un point de passage des explorateurs.


Cette édition a été réalisée à partir d’un exemplaire complet de l’Atlas Maior, en couleurs et rehaussé d’or, conservé à la Bibliothèque nationale d’Autriche à Vienne, qui restitue les moindres détails et garantit une qualité irréprochable. Peter van der Krogt, professeur à l’université d’Amsterdam, aborde en introduction la signification ainsi que l’importance historique et culturelle de l’atlas tout en apportant pour chaque carte des explications détaillées qui révèlent la portée et l’ambition du chef-d’œuvre de Blaeu. Renfermant autant une œuvre d’art qu’une prouesse cartographique, ce livre est inséré dans un coffret qui se transforme facilement en lutrin.


À propos des auteurs:

Joan Blaeu (1596 Alkmaar–1673 Amsterdam), fils du cartographe Willem Blaeu, deviendra lui-même l'un des grands cartographes hollandais du XVIIe siècle. Bien que docteur en droit à partir de 1620, il travaille dans l'atelier de son père. En 1635, ils publient le Novus Atlas (Theatrum orbis terrarum, sive, Atlas novus) en 2 volumes. Après la mort de leur père en 1638, Joan et son frère Cornelius reprennent l'atelier de celui-ci et Joan devient le cartographe officiel de la Compagnie hollandaise des Indes orientales. En 1649, Joan Blaeu publie une collection de cartes de villes néerlandaises intitulée Tooneel der Steeden (Théâtre de villes). En 1651 il est élu au conseil municipal d'Amsterdam. Après avoir publié le premier atlas de l'Ecosse en 1654, Joan édite en 1662 l'atlas en 11 volumes connu sous le nom d'Atlas maior. Il prépare un nouveau projet, une cosmologie, mais un incendie détruit complètement l'atelier en 1672.


Peter Van der Krogt est le plus grand expert dans le domaine des atlas néerlandais. Depuis 1990, il travaille à la carto-bibliographie des atlas parus aux Pays-Bas, les Koeman’s Atlantes Neerlandici. Il est curateur Jansonius au département Special Collections de l’université d’Amsterdam et chercheur dans le domaine de l’histoire de la cartographie à l’université d’Utrecht.

 

COMMANDER CE LIVRE

Joan Blaeu, Atlas Maior of 1665.
Joan Blaeu, Atlas Maior of 1665.
Joan Blaeu, Atlas Maior of 1665.
Joan Blaeu, Atlas Maior of 1665.
Joan Blaeu, Atlas Maior of 1665.
Joan Blaeu, Atlas Maior of 1665.
Retour à l'accueil