Nous sommes heureux de vous proposer cette semaine une bibliographie sélective sur Platon. Nous avons retenu dix ouvrages dont nous vous présentons ci-dessous le contenu et les enjeux. Puisque nous ne saurions être complets ici, une galerie Pinterest spécialement dédiée vous présente pas moins de 82 autres publications en français et en anglais !

Pour l’occasion, le site internet des Belles Lettres a préparé en parallèle une bibliographie des textes sources et essais publiés par votre maison d’édition favorite. Pour faciliter la consultation, cette bibliographie a été divisée en quatre parties distinctes : les biographies et commentaires modernes, les biographiques et commentaires anciens, l'oeuvre critique et bilingue de Platon dans la C.U.F., et les ouvrages de Platon publiés dans la collection Classiques en poche

Tous ces ouvrages sont bien entendu disponibles à la librairie Guillaume Budé.

 

 

 

Friedrich Daniel Ernst Schleiermacher, Introductions aux dialogues de Platon (1804-1828), Leçons d'histoire de la philosophie (1819-1823), Suivi de Textes de Friedrich Schlegel relatifs à Platon, traduction et introduction par Marie-Dominique Richard, Cerf, broché, 578 pages, 56 €.

Dès la fin du dix-huitième siècle, Schlegel s'intéresse à Platon et incite Schleiermacher à l'étudier, en vue d'un projet commun de traduction des dialogues platoniciens. Cet ouvrage constitue la première traduction en français des « Introductions » de F. D. E. Schleiermacher aux dialogues de Platon ainsi que des textes de F. Schlegel relatifs à Platon. Cette traduction est précédée d'une introduction où son auteur tente de montrer comment les enjeux philosophiques, des penseurs romantiques les conduisirent à négliger la vérité historique dans leur exégèse de Platon. Ainsi, la conception schlégélienne de la philosophie platonicienne et même de la philosophie tout court entrait totalement en contradiction avec l'idée de l'existence d'une doctrine platonicienne non écrite à tendance systématisante. L'ambition de l'ouvrage est de mettre à la portée du lecteur éclairé les textes qui sont à la base de ce débat amorcé au début du XIXe siècle afin qu'il puisse juger sur pièces.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Leçons sur l'histoire de la philosophie. Tome 3: la philosophie grecque, Platon et Aristote

G. W. F. Hegel, Leçons sur l’histoire de la philosophie, Tome 3. La philosophie grecque : Platon et Aristote, traduction et notes par Pierre Garniron, Vrin, coll. Textes philosophiques, broché, 240 pages, 26 €.

De 1805 à 1830, Hegel professe neuf séries de cours sur l’histoire de la philosophie. Explorant et méditant les pensées de ses prédécesseurs, il en nourrit sa pensée et les éclaire en retour de la sienne. A ce titre, K.L. Michelet, à qui l’on doit la restitution de ces leçons à partir des notes de Hegel et de celles de ses auditeurs, voit dans ce texte « la meilleure clé pour la compréhension de son œuvre ».
C’est par le berceau de la philosophie, la Grèce, que Hegel commence son exploration de l’histoire de la philosophie. Divisant la pensée grecque en trois périodes (la première s’étend de Thalès à Aristote; la seconde englobe épicurisme, stoïcisme et scepticisme; la troisième, Platon et Aristote), il s’agit pour lui de partir du « commencement de la pensée philosophante » pour aboutir au stade où « l’idée prend la forme de la totalité ».
Achevant la présentation de cette première période, le troisième tome des Leçons traite des pensées de Platon et d’Aristote.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Jean-François Pradeau, Platon et la cité, PUF, coll. Philosophies, broché, 246 pages, 15,50 €.

La pensée politique de Platon est une réflexion sur l’excellence de la vie commune. Les dialogues platoniciens poursuivent, chacun à sa façon, une enquête sur les conditions de l’unité, c’est-à-dire aussi de l’intérêt et du bonheur, de la cité où les hommes vivent une vie commune. La définition de la cité peut être tenue pour le premier objet de cette enquête dans la mesure où la philosophie, qui doit son existence à celle de la cité, cherche avec Platon, et pour la première fois, à exposer et à expliquer la nature de la communauté politique, de son institution et de son devenir, en la désignant comme une réalité particulière — distincte du monde où elle apparaît, mais aussi des hommes qui y vivent— dotée d’une vie propre.
L’étude examine, parmi les textes platoniciens, ceux qui montrent le mieux comment le philosophe fait de l’unité de la cité la fin de la politique, puis de la recherche de cette unité la fin de la philosophie. Du modèle psychologique (la cité est comme une grande âme, comme un grand individu) à la définition physiologique (la cité est un être vivant), on peut ainsi parcourir l’œuvre entière de Platon et la comprendre comme une philosophie politique.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Laurence Lampert, How Philosophy Became Socratic. A Study of Plato’s Protagoras, Charmides, and Republic, University of Chicago Press, paperback, 452 pages, 32 €.

The chronological route that Plato maps for us, Lampert argues, reveals the enduring record of philosophy as it gradually took the form that came to dominate the life of the mind in the West. The reader accompanies Socrates as he breaks with the century-old tradition of philosophy, turns to his own path, gradually enters into a deeper understanding of nature and human nature, and discovers the successful way to transmit his wisdom to the wider world. Focusing on the final and most prominent step in that process and offering detailed textual analysis of Plato’s Protagoras, Charmides, and Republic,How Philosophy Became Socratic charts Socrates’ gradual discovery of a proper politics to shelter and advance philosophy.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Friedrich Nietzsche, Introduction à l’étude des dialogues de Platon, traduit de l'allemand par et présenté Olivier Sedeyn, Editions de l’Eclat, coll. Polemos, broché, 143 pages, 14,20 €.

Ces cours sur les dialogues de Platon étaient inédits en français avant leur parution aux éditions de l’éclat en 1991, et n’avaient pas été retenus dans l’édition française des oeuvres philosophiques complètes de Friedrich Nietzsche, contrairement aux voeux de ses éditeurs, Giorgio Colli et Mazzino Montinari, qui souhaitaient par leur travail permettre enfin que «tout Nietzsche» fût donné à lire. Dispensés à Bâle entre 1871 et 1876, Nietzsche y présente Platon comme l’amicus sed — l’ami sans lequel il n’y a pas de philosophie, mais l’ami qui marque aussi le point où s’achève la pensée des Sages, telle qu’elle s’était exprimée en Grèce avec une force qui n’aurait plus désormais son équivalent.
Pour Nietzsche, Platon est un «activiste politique», qui vise à changer le monde pour le conformer au moralisme socratique. Il en étudie les principaux dialogues, et passe au crible de ses conclusions toute l’école philologique allemande de son époque. Surgit alors le Nietzsche polémique, tout comme s’affirme le Nietzsche «grec» qui culminera dans la Naissance de la Tragédie, et reviendra meurtri aux heures ultimes de sa vie consciente sous la signature de «Dionysos, Le Crucifié» des dernières lettres à Cosima Wagner.
Toute lecture de Platon est un corps à corps. Lorsque celui qui s’y livre s’appelle Friedrich Nietzsche, elle prend une dimension particulière que ne peut ignorer celui qui s’aventure aujourd’hui sur le chemin de la philosophie.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Jean-François Mattéi, Platon, PUF, coll. Que sais-je, 3e édition, broché, 127 pages, 9 €.

Whitehead affirmait que la tradition philosophique de l’Occident était une série de notes au bas d’une page de Platon… Cet ouvrage, interprétation inédite de la pensée platonicienne, tente d’établir comment le disciple de Socrate a fondé la philosophie en articulant le logosdialectique et l’hypothèse des Idées (eidos). Une même structure de pensée, présente aussi bien dans les récits mythiques que dans les discussions scientifiques, se dégage ainsi des dialogues pour évoquer la formation de l’âme et l’ordre du monde (cosmos), la loi qui gouverne la cité (nomos), et l’enseignement moral du mythe (muthos), du récit de la caverne à la légende de l’Atlantide.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Alain, Platon, textes établis et présentés par Robert Bourgne et Emmanuel Blondel, Flammarion, coll. Champs, broché, 316 pages, 10,20 €.

«Être Platon»: la formule ramasse, pourvu qu'on veuille l'entendre, ce qu'Alain put comprendre de son «poste d'homme», et la tâche qu'il se donna de réveiller l'homme en chacun. Il le fit par l'invention du «Propos» dans son enseignement et, d'une manière particulièrement aboutie, parfaite en son genre, dans les Onze chapitres sur Platon, «introduction» dont la profondeur et la puissance, tant pédagogique que philosophique, ont été unanimement reconnues depuis sa parution en 1928. À cet ouvrage fondamental, à la fois lumineux et ardu, la présente édition associe pour la première fois de nombreux textes rares ou inaccessibles, qui nous conservent la force des leçons qu'Alain consacrait à Platon, comme celle des Propos dans lesquels le maître de l'Académie est explicitement convoqué pour participer à ce réveil quotidien de l'homme à son humanité concrète. L'ensemble ouvre à d'infinies lectures croisées qui convient le lecteur, comme Alain sut faire, à lier la méditation de Platon à l'élaboration indéfinie du poème de l'homme.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

A.K. Cotton, Platonic Dialogue and the Education of the Reader, Oxford University Press, coll. Oxford Classical Monographs, hardback, 344 pages, 85 €.

In this volume, Cotton examines Plato's ideas about education and learning. With a particular focus on the experiences a learner must go through in developing philosophical understanding, the book argues that a reader's experience can be parallel in kind and value to that of the interlocutors we see conversing in the dialogues, in constituting learning.  The study suggests that, just as Socratic conversation acts as a context for the interlocutors development of dialectical virtues, so the corpus of Plato's works presents an arena for readers to progress through the different stages of learning, providing them with the stimuli appropriate to their philosophical advancement at each point and encouraging them to take increasing responsibility for their own learning. Accordingly, the study proposes that the shape of the corpus, and the changes we observe between early, middle, and late dialogues, are best interpreted with reference to the changing needs of receivers at different stages of their philosophical development. Individual chapters focus on characterization, argumentation, structure and unity, plot, and myth as means by which the dialogues encourage their readers to engage in this productive and distinctive way. 

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Andrea Capra, Plato’s Four Muses. The Phaedrus and the Poetics of Philosophy, Harvard University Press, paperback, 252 pages, 25 €.

Plato’s Four Muses reconstructs Plato’s authorial self-portrait through a fresh reading of the Phaedrus, with an Introduction and Conclusion that contextualize the construction more broadly. The Phaedrus, it is argued, is Plato’s most self-referential dialogue, and Plato’s reference to four Muses in Phaedrus 259c–d is read as a hint at the “ingredients” of philosophical discourse, which turns out to be a form of provocatively old-fashioned mousikê. Andrea Capra maintains that Socrates’s conversion to “demotic”—as opposed to metaphorical—music in the Phaedo closely parallels the Phaedrus and is apologetic in character, since Socrates was held responsible for dismissing traditional mousikê.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

 

Platon, Oeuvres complètes, sous la direction de Luc Brisson, Flammarion, broché, XXI-2198 pages, 39,60 €.

Platon inaugure, par l'intermédiaire de Socrate, ce geste intellectuel primordial : s'interroger, sans préjugés, sur ce qui fait que la vie de l'homme et de la cité vaut d'être vécue. C'est pourquoi nous n'avons pas cessé d'être les contemporains de Socrate qui, dans les rues d'Athènes et sur la place publique, discutait avec ceux qui l'entouraient de ce qui fait la valeur d'une vie humaine, de ce qui motive telle ou telle action individuelle ou civique, des buts que poursuivent l'individu et la cité. Cette édition comprend la totalité des dialogues de Platon, ainsi que la traduction inédite des oeuvres douteuses et apocryphes. Elle comporte en outre une introduction générale, des notices de présentation pour chaque dialogue, des annexes, un index des noms propres et des notions, et un répertoire des citations, qui permettent à tous, néophytes ou familiers, de redécouvrir Platon.

COMMANDER CE LIVRE

 

 

Consultez la galerie Pinterest de la bibliographie de Platon

Retour à l'accueil