Le mercredi 24 septembre à 18h30

 

La librairie Guillaume Budé a le plaisir de vous inviter à sa soirée de rentrée :

 

Moments du Romantisme anglais

 

Conversation entre Lucien d’Azay et Pascal Aquien

 

 

(John Martin, Manfred et la sorcière des Alpes - d'après Byron, 1837)

 

Toute l’originalité du romantisme anglais tient à des forces divergentes, et parfois même antagonistes, que des écrivains et des artistes sont parvenus à associer en tirant partie de leur énergie. Alors que Walpole, James Macpherson (Ossian) et Chatterton ressuscitaient le Moyen Âge et inauguraient le genre gothique, Wordsworth et Coleridge redécouvraient la nature, aspiraient à un lyrisme bucolique et élégiaque. La seconde génération de poètes, Byron, Shelley et Keats, réagit à la tendance gothique et à la simplicité rustique en se tournant non plus vers le Moyen Âge mais vers l’Antiquité classique, comme les artistes de la Renaissance, en quête d’un nouveau paganisme. D’autres, essayistes comme De Quincey et Hazlitt, développaient au même moment un style à la fois sec et sobre, rationnel, mais plus libre et riche en digressions propices à l’expression de leur singularité.

 

Pour cette visite des hauts lieux et des esprits forts du romantisme anglais, contempteurs des gouffres de l’histoire européenne comme des réalités cachées de la Nature, nous aurons le plaisir d’être guidé par deux spécialistes et passionnés : Lucien d’Azay, auteur entre autres du récent Keats, keepsake (Les Belles Lettres, 2014) et traducteur de Thomas Hazlitt (La solitude est sainte, Quai Voltaire, 2014), et Pascal Aquien, éditeur en chef de la revue Études anglaises et notamment responsable de la publication à la Pléiade des Œuvres de Thomas de Quincey.

 

Nous vous attendons nombreux !

 

Entrée libre. Réservation conseillée au 01 44 39 84 21 ou par courriel : librairie@lesbelleslettres.com

 

 

Biographie / Bibliographie complémentaire des invités :

 

 

Lucien d’Azay est romancier, essayiste et traducteur. Aux Belles Lettres, il a publié trois biographies romanesques : Ovide ou l’Amour puni (2001), Tibulle à Corfou (2003) et Le Faussaire et son double sur Thomas Chatterton (2009). Ainsi qu’un essai, Trois excentriques anglais (2011, Prix de la Revue des Deux Mondes 2012). Il est également l’auteur d’un essai sur Le Verrou de Fragonard, La Volupté sans recours (Climats, 1996), d’un roman, Sonia Stock (Climats, 2002), d’une enquête biographique (À la recherche de Sunsiaré, Gallimard 2005), d’un récit de voyage (Sur les chemins de Palmyre, La Table Ronde, 2012) et d’un Dictionnaire insolite de Venise (Cosmopole, 2012).

 

 

Ancien élève de l'École Normale Supérieure de Saint-Cloud, Pascal Aquien est professeur de littérature anglaise à la Sorbonne. Il a publié en 1996 un essai sur W.H. Auden (W.H. Auden, de l’Eden perdu au jardin des mots, L’Harmattan) et traduit à la Différence un choix de poèmes de Matthew Arnold (Eternels étrangers en ce monde, 2012). Chez Corti, il a préfacé une édition des Poèmes de Samuel T. Coleridge et traduit les Poèmes choisis de A.C. Swinburne, et a également traduit, édité et/ou présenté plusieurs livres d’Oscar Wilde, notamment le volume de ses Œuvres dans la collection de la Pléiade.

Soirée Romantisme anglais le mercredi 24 septembre à 18h30
Retour à l'accueil